Lampadaires solaires – ICOD

Lampadaires solaires
pour les accueillis d’ICOD

Projet à venir
Coût du projet : CHF 2’100
 

Présentation

Partenaire local

ICOD est un centre d’accueil qui comprend un Centre de formation pour travailleurs sociaux, un Foyer pour marginaux en détresse, et un centre socio-spirituel pour toutes les religions. Il a été fondé en 2000 à Uluberia, dans les environs de Kolkata, par notre frère Gaston Dayanand.
Son but principal est de répandre le plus simplement possible l’esprit d’HARMONIE interreligieuse et sociétale, tout spécialement parmi ceux et celles qui se dévouent pour la réhabilitation des plus déshérités et de ceux qui sont abandonnés. Cet esprit doit se développer à travers les différentes religions, castes, classes et ethnies dans leur rapport avec ce qui est en Inde le Dieu unique mais aux noms différents.
La priorité absolue d’ICOD cependant est d’offrir ses services pour réhabiliter ses pensionnaires et responsables dans un authentique respect, une vraie compassion, et un amour profond pour ceux qui sont abandonnés de tous.

Projet

Le développement de ce centre a déjà vu, au cours de l’année 2010, l’installation de 6 lampadaires solaires pour l’éclairage automatique de nuit, offrant une grande sécurité face aux nombreux serpents environnants mais aussi face aux voleurs.
Aujourd’hui, 5 lampadaires supplémentaires permettraient de couvrir pleinement les besoins d’ICOD.
Ces lampadaires (en anglais « street lights »), fabriqués localement par des entreprises promouvant les énergies solaires, s’allument au crépuscule et s’éteignent à l’aube, optimisant ainsi la durée de vie de leur batterie.

Comment nous aider ?

Vous pouvez nous aider à bâtir cette action en suivant le principe de la brique solidaire :
Financer selon vos possibilités une partie du système au choix, en une ou plusieurs fois.

Si vous souhaitez soutenir ce projet, merci de cliquer sur l’image ci-dessous :

ICOD_StreetLights_repart

PS: Répartition des budgets à titre informatif. Il n’y a aucun montant minimal de don.

 
« Ce n’est pas la grandeur des choses que vous faites qui importe, mais la qualité d’amour que vous y mettez. » Mère Teresa